Les nuits et les jours de Querbes
Les nuits et les jours de Querbes
Vous êtes ici : Actualités

Actualités

par David Bedel (mardi 2 mai 2017)



Rejoignez dès maintenant la nouvelle page Facebook dédiée au festival !
https://facebook.com/festivaldequerbes



Au coin du cantou, quelques (belles) pages d’histoire de l’art contemporain !

JPEG - 73.5 ko

Le public, réuni nombreux encore au coin du cantou de Querbes pour accueillir Germain Viatte, a pu feuilleter avec lui quelques belles pages d’histoire de l’art contemporain, depuis les années « 60 » jusqu’à aujourd’hui. Extraordinaire témoin que cet homme qui se décrit comme « mauvais élève », qui décide de faire de l’art le fil conducteur de sa vie et, de rencontre en rencontre, se trouve intimement lié à l’histoire des arts, au lendemain de la guerre. Croisant aussi bien Malraux que Georges Pompidou, Gaëtan Picon que Bernard Anthonioz, Pablo Picasso qu’Yves Tinguely, Pontus Hulten que Pierre Boulez, Germain Viatte poursuit une route singulière qui le verra comme un acteur décisif dans la conception du centre Pompidou, le développement des musées de Marseille, la création du musée du Quai-Branly. L’homme se défend d’être un penseur ou un idéologue : aux questions posées par la mise en œuvre de ces grands projets, il dit avoir toujours répondu de façon pragmatique, équilibrée, évitant les débats vains et les impasses intellectuelles. C’est peu dire que le public « a bu ses paroles », lors de cet échange spontané avec Jean-Paul Oddos, qui fut longtemps son collaborateur direct. Le débat a été ponctué par les improvisations de la formidable violoniste japonaise Takumi Fukushima.

Les discussions se sont poursuivies autour d’un bon repas (un poulet au miel préparé par Katrin). Les échanges ont repris le lendemain matin, au musée des Écritures Champollion de Figeac, devant un auditoire de plus de cinquante personnes.

Le prochain rendez-vous des Nuits & Jours de Querbes aura lieu le 20 mai : concert avec In Love With et le fabuleux Théo Ceccaldi, élu jazzman de l’année 2016 !



Deux poètes ont fait le Printemps

Du 15 au 20 mars, les poètes Yves Leclair et Jean-Luc Raharimanana, invités du Printemps des Poètes édition 2017, ont participé à des rencontres à Querbes, Figeac, Saint Céré, Fourmagnac, Asprières, Capdenac-Gare, La Fouillade…
Voici, en vrac, quelques photos souvenirs :

JPEG - 160.6 ko
Rencontre à Saint Céré
JPEG - 194.8 ko
Rencontre à la médiathèque de Capdenac-Gare
JPEG - 159.3 ko
Y Leclair, JP Oddos, H Robert, A Lambert à la médiathèque de Capdenac
JPEG - 101.2 ko
Au coin du cantou, à Querbes
JPEG - 153.3 ko
Rencontre au musée des Écritures à Figeac
JPEG - 208.3 ko
Jean-Luc Raharimanana au musée des Écritures à Figeac
JPEG - 64.4 ko
Rencontre à Fourmagnac
JPEG - 171.7 ko
Yves Leclair rencontre les 6ème du collège Voltaire




Funambule Trio inaugure 2017 !

JPEG - 153.2 ko

La saison au coin du cantou ne fait pas de pause en ce début d’année, et l’âtre est déjà tiède alors que l’association invite Funambule Trio le samedi 4 février, à 21h.
Ce trio ancré dans le Sud-Ouest réunit trois orfèvres : Etienne Lecomte (flûte traversière), Alain Angeli (saxosphones) et Laurent Guitton (tuba). Une orchestration inhabituelle et des compositions qui oscillent entre légèreté et complexité, voilà ce qui se prépare à Querbes pour cette date hivernale.
La saison connaissant un succès constant, si vous voulez vous assurer une place chaude au coin du cantou en compagnie de ce trio d’exception, les réservations sont vivement conseillées, sous réserve de ne pas pouvoir accéder au site, la jauge étant limitée. (contact : 06 59 30 94 82)
Pour écouter, c’est : ICI



Mon île déserte, second épisode

JPEG - 159.4 ko

Quels livres emporteriez-vous sur une île déserte ? C’est à cette question qu’avait essayé de répondre Jean-Paul Oddos le 19 novembre dernier, au cours d’un Café littéraire à la Médiathèque de Capdenac-gare.
Pour le plus grand plaisir des lecteurs assidus de cette bibliothèque, il avait déballé le contenu d’une première valise, une vingtaine d’oeuvres majeures, de toutes époques et de tous pays, qui marquent un itinéraire personnel, par la puissance de l’écriture, l’émotion qu’elles provoquent, la capacité à faire voyager un lecteur…
Le samedi 21 janvier, à 10h30, Jean-Paul Oddos dévoilera le contenu d’une seconde valise, préparée par l’équipe de la médiathèque, et essayera de faire partager ses émotions de lecteur, en présentant les auteurs et les oeuvres choisies. Ce moment d’échange autour d’une tasse de thé ou de café est organisé en partenariat entre Les Nuits & les Jours de Querbes et le Réseau des bibliothèques du Grand Figeac.
Le même jour, mais à 17h, celles et ceux qui n’avaient pas pu découvrir le contenu de la première valise sont invités à la bibliothèque de Cajarc, pour le second Café littéraire de la journée.
Rappelons que les livres présentés sont disponibles pour l’emprunt.



Vers les vingt ans de l’association !

JPEG - 150.8 ko

L’association Les Nuits et les Jours de Querbes a tenu son Assemblée Générale, en deux temps : à Paris le 26 novembre à l’occasion d’une réunion préparatoire, puis à Querbes le samedi 3 décembre officiellement.
Une quarantaine de personnes, dont plusieurs nouveaux venus intéressés par la programmation artistique et l’action locale du festival, se sont retrouvées pour tirer les bilans moraux et financiers de l’édition 2016 et présenter le projet 2017. Désormais bien implanté dans le bourg d’Asprières et fidèle aux autres villes où il intervient (Capdenac, Decazeville, Figeac), le festival vit de plus en plus à l’année grâce à une saison de cinq dates, et la participation au Printemps des Poètes en mars.

Le bilan moral a insisté sur la qualité renouvelée de cette 19e édition qui a conservé la même exigence de programmation malgré une diminution des dépenses techniques. L’édition estivale a ainsi été marquée par une soirée d’ouverture particulièrement réussie avec l’invitation du quintet parisien PJ5 à Decazeville, devant un public de plus de 400 personnes. Sur le plan financier, le bilan 2016 est très positif : il permet d’absorber les déficit de l’édition précédente, et de provisionner le début de la Saison 2016-2017. La saison précédente a en effet été bénéficiaire, en particulier grâce à un succès régulier des concerts et la grande réussite du Printemps des Poètes.

JPEG - 152.9 ko

Cette situation permet de proposer un projet 2017 courageux, qui compte mener de front exigence artistique et convivialité festive pour la vingtième édition du festival. Le renouvellement du bureau a donné un aspect particulier à cette assemblée, en validant l’arrivée d’une nouvelle équipe organisatrice. Composée de 6 jeunes organisateurs, fidèles assidus du festival depuis plusieurs années, elle a pour responsabilité de mener à bien le projet des vingt ans, avec le soutien de l’équipe sortante forte d’une longue expérience en la matière. Un dîner offert par l’association et un concert avec le duo Bobby & Sue a conclu une journée faste et prometteuse pour l’avenir du festival.
La prochaine soirée aura lieu le 4 février avec Funambule Trio.



Bobby & Sue au coin du cantou, assemblée générale, un samedi animé à Querbes !

JPEG - 109.4 ko

La saison au coin du cantou 2016/2017 se poursuit ce samedi 3 décembre à 21h à Querbes avec le duo Bobby & Sue !
Après dix ans de scène, des tournées en France et au Canada, un passage récent à La Cigale, Violaine Fouquet (chant) et Brendan De Roeck (guitare) vont découvrir l’ambiance intimiste et chaleureuse du cantou de Querbes, pour un concert consacré au blues, ou plutôt au « jazz infusé de blues », comme ils aiment à définir leur musique.
Le concert débutera à 21h.
Tarif : 12€/10€
Il est conseillé de réserver au 06 59 30 94 82.

Plus tôt dans la journée, à 17h, se tiendra l’assemblée générale ordinaire de l’association. Cette assemblée revêt cette année une importance particulière puisque ce sera l’occasion de mettre en place une nouvelle équipe à la tête du festival.
Présentation des bilans 2016, exposition des projets pour les 20 ans du festival qui investira, pour la troisième année consécutive, le bourg d’Asprières, seront au centre des discussions.
Cette AG est ouverte à tous. Un repas offert par l’association réunira les participants.



Quel livre sur mon île déserte ?

JPEG - 142.6 ko

Ce samedi 19 novembre, à la Médiathèque de Capdenac, à partir de 10h30, Jean-Paul Oddos animera un nouveau café littéraire sur le thème "Quel livre sur mon île déserte ?".
Il présentera une quinzaine d’ouvrages qui l’ont marqué, choix tout personnel bien sûr, que chacun pourra commenter ou confronter au sien… Ce Café littéraire, le premier de la Saison, est préparé en collaboration entre la Médiathèque de Capdenac et l’association Les Nuits & les Jours de Querbes : il permet, en toute simplicité, autour d’une tasse de thé ou de café, de partager, d’échanger, de donner de nouvelles envies de lecture. Et de repartir, si on le souhaite, les bras chargés de livres !



Départ électrique pour la saison 2016-2017

JPEG - 92.6 ko

La nouvelle saison des Nuits et Jours de Querbes a commencé avec brio samedi dernier au coin du cantou, où l’association accueillait le trio du guitariste Yuval Amihai.

Le public, particulièrement nombreux pour une soirée d’ouverture, a assuré un accueil chaleureux aux musiciens. Habitués et nouveaux venus ont ainsi acclamé et rappelé les musiciens avec un plaisir non dissimulé, témoignant leur adhésion sincère aux compositions ciselées du trio. Dans un jeu virtuose parfaitement soutenu et enrichi par le jeune batteur Gautier Garrigue et le contrebassiste Damien Varaillon, Yuval Amihai a ainsi témoigné d’un son extrêmement personnel à la guitare électrique, signature sonore qui permet d’identifier des musiciens et de conserver longtemps en mémoire leurs créations.

JPEG - 97.5 ko


Le guitariste a proposé un répertoire qui alterne tant des explorations de thèmes de grands jazzmen (Keith Jarrett) que des standards (Skylark) ou des compositions personnelles. La fin du concert a été marquée par une composition superbe et parfaitement inattendue, sur le thème principal des « Demoiselles de Rochefort ». Preuve que l’on peut, dans la liberté de l’improvisation contemporaine, renouveler des classiques et les sortir de l’histoire pour réactiver toute leur force et leur originalité.

Le prochain concert aura lieu le 3 décembre, à Querbes, à 21 h, avec le duo de « blues infusé de jazz » Bobby et Sue. Ce jour-là, à 17 h, se tiendra également l’assemblée générale de l’association, suivie d’un repas partagé.



Yuval Amihai Trio au coin du cantou !

JPEG - 226.6 ko

Ce samedi 22 octobre, à 21h, à Querbes, débutera la nouvelle Saison "Au coin du cantou", qui va offrir un véritable tour d’horizon du jazz contemporain. Cette première soirée sera consacrée au jeune trio parisien emmené par le guitariste israélien Yuval Amihai.
Rencontre tout autant que concert, dans l’ambiance chaleureuse du cantou, dans la proximité entre artistes et public. Yuval Amihai propose un jazz mélodique, intime, avec des accents palpables, sensuels. Aux côtés du contrebassiste Damien Varaillon et du batteur Gautier Garrigue, il alternera entre compositions personnelles et ré-interprétations de standards.
La musique de ce trio laisse derrière elle une impression de clarté, de sérénité, de douceur. Pour partager ces moments, il suffit de pousser la porte, au sommet du « bolet », et de prendre place devant sur les bancs rugueux, devant les flammes de la cheminée.
A la fin du concert, comme la tradition le veut à Querbes, les musiciens partageront un moment d’échange et de discussion autour d’un verre, comme à la maison…

La jauge étant limitée, il est conseillé de réserver en appelant au 06 59 30 94 82.
Tarif : 12€ ou 10€ pour les adhérents, chômeurs, RSA et étudiants.

POUR ÉCOUTER => www.yuvalamihai.com



Saison 2016/2017

JPEG - 45.1 ko

L’édition estivale à peine conclue, le festival dévoile sa programmation saisonnière !
En réponse à la belle affluence des soirées passées, ce programme affirme des ambitions nouvelles, par le choix des formations et l’ajout d’une sixième date au mois de mai, ce qui réjouira un public désormais fidèle et assidu.
Quatre concerts, deux rencontres au coin du cantou et quatre cafés littéraires (à la Médiathèque de Capdenac) rythmeront cette Saison querboise, qui s’ouvrira le samedi 22 octobre avec la venue du trio du guitariste israélien Yuval Amihai.

RETROUVEZ LE PROGRAMME COMPLET ICI




Après la 19ème…

JPEG - 154.3 ko

Avec la (presque) fin de l’été, la rentrée des classes, c’est le moment pour le festival de Querbes de dresser un tout premier bilan, en attendant l’Assemblée générale prévue le 4 décembre. Comme la météo est au beau fixe, les organisateurs retiennent les réussites de cette édition qui s’est partagée entre Decazeville, Figeac, Capdenac et Asprières : un stage musical qui a réunit trente sept musiciens amateurs venus de toute la France ; une lecture à l’EHPAD d’Asprières devant des pensionnaires ravis ; un concert improvisé, sur l’herbe, dans le parc de Capèle ; une performance tout aussi improvisée, rappelant avec beaucoup d’émotion le drame des migrants et le devoir d’accueil, dans ce même parc ; une rencontre avec les écrivains invités, au coeur de l’après-midi, sous les tilleuls, place de l’église à Asprières ; un concert de nuit, autour de l’oeuvre du musicien américain Gottschalk, avec deux solistes inspirés ; les repas sous les guirlandes lumineuses, place de l’église, où chacun fit sa

JPEG - 210.6 ko

vaisselle ; le sourire des jeunes bénévoles – et celui du trésorier qui enregistre un bilan positif… chacun garde son propre souvenir de ces quatre jours pleins de découvertes, de rencontres inattendues. Déjà les plumes vont bon train pour souligner les bons moments et les petites failles. La préparation de l’AG annuelle promet d’être directe et chaleureuse !

En attendant, la Saison 2016-2017 débutera le samedi 22 octobre à 21h par un concert « au coin du cantou ». Invité : le trio du guitariste israélien Yuval Amihai. Un coup de coeur !




Festival 2016, Mouvantes frontières

JPEG - 286.9 ko

La programmation complète en ligne : www.querbes.fr/Festival 2016



Une Saison sous le signe de la musique

JPEG - 104 ko

Dernier concert de la Saison 2015-2016, ce samedi 23 avril à Querbes, donné pour l’occasion dans l’ancienne étable, plus spacieuse pour accueillir un Quatuor et un public plus nombreux encore qu’à l’ordinaire.
Car cette Saison plus que jamais dédiée au jazz repose tout d’abord sur ce public venu de toute la région, attentif, exigeant, chaleureux, portant les musiciens invités à donner le meilleur d’eux-mêmes. Et sur la générosité des musiciens, souvent étonnés de se produire dans une grange « du bout du monde », loin des salles toulousaines ou parisiennes. Et l’alchimie de la rencontre se produit, comme samedi, entre ce public et ces musiciens partageant une même passion.
Au total, malgré le froid et la pluie intermittente, une heure et demie de pur plaisir, à suivre les quatre saxophonistes (Loic Papillon, alto, Pierre Lévy, baryton, Emmanuel Lochin ,ténor, David Mimey , soprano, une formation peu commune) nous mener sur les grandes routes du jazz, souvent de la période d’or américaine, comme cette adaptation surprenante de Round about midnight de Théléonius Monk, de 1944.
Trois bis pour le groupe, dont le leader David Mimey déclara que cela réchauffait le coeur de voir aujourd’hui une salle aussi comble et enthousiaste.

Organisateurs et public se donnent maintenant rendez vous pour le premier concert du festival d’été, le 4 août à Decazeville, avec le Quintet PJ5, qui vient de remporter le Tremplin Jazz migration. Du bonheur musical en perspective !




Pour fêter la fin de Saison

JPEG - 91.1 ko

Après le succès du Printemps des poètes, qui a réuni cinq cent soixante personnes en quatorze rencontres, dans toute la région, nous vous proposons de terminer en beauté la Saison en découvrant le quatuor de saxophones Allegro Barbaro le samedi 23 avril à 21h.
Créé fin 2012 par des musiciens issus d’une formation classique, cet ensemble de saxophones s’approprie les musiques d’aujourd’hui, de Piazzolla à Morricone en passant par Zappa, Queen ou Charles Mingus. Mettant à profit le magnifique jeu de timbres et de couleurs qu’offre la réunion de la famille des saxophones, le quatuor propose un beau moment festif, avec un peu d’irrévérence et beaucoup d’humour, propre à séduire tous les publics.
Une fois n’est pas coutume et la saison le permettant, le concert se déroulera dans l’ancienne étable de Querbes. On peut venir avec ses chaussons de danse !
Avec : Loic Papillon : saxophone alto, Pierre Lévy : saxophone baryton, Emmanuel Lochin : saxophone ténor, David Mimey : saxophone soprano.
L’entrée au concert est de 12€ et 10€ pour les adhérents.
Une réservation est préférable au 06 59 30 94 82.
POUR ÉCOUTER ALLEGRO BARBARO : https://soundcloud.com/allegro-barbaro




Printemps des poètes : Fin de résidence printanière

JPEG - 143.4 ko
Dernière rencontre de la résidence à Fourmagnac

La résidence du poète hongrois Andras Imreh à Querbes, débutée le 8 mars, s’est achevée le mercredi 6 avril, en beauté.
Jour de Printemps, dans tous les sens du terme, aussi bien à la médiathèque de La Fouillade qu’à Fourmagnac, lieux des deux dernières rencontres, le poète et les organisateurs ont eu le plaisir de faire face à des salles pleines et, au-delà, de découvrir des lecteurs attentifs, pleins de questions, de commentaires, décidés à partager leur émotion à l’écoute des textes lus avec maestria par Henri Robert.
Étonnante vitalité de la poésie, si bien servie par les textes sobres, directs, tendres et pleins d’humour du poète hongrois. Celui-ci déclara en riant qu’il avait senti ses poèmes s’enrichir de nouveaux sens au fur et à mesure des rencontres, des lectures nouvelles, des interprétations données par les uns et les autres.
Il se dit aussi particulièrement touché par l’accueil si chaleureux que lui ont réservé le public et les organisateurs durant ce mois de résidence. C’est au total cinq cent soixante personnes qui ont participé aux rencontres de ce Printemps organisé à l’initiative des Nuits & Jours de Querbes, avec l’aide d’une quinzaine de partenaires.
A noter aussi que tous les exemplaires du recueil d’Andras Imreh ont été vendus. Une belle expérience, que les différents partenaires se sont promis de renouveler !

Prochain rendez-vous des Nuits & Jours de Querbes, le dernier concert de la Saison, le samedi 23 avril, avec le quatuor Allegro Barbaro.




Deuxième semaine de résidence…

JPEG - 129.2 ko
Andras Imreh, avec les élèves du collège Voltaire



Après une première semaine de résidence passée dans les établissements scolaires à la rencontre des élèves du collège Voltaire de Capdenac-Gare, de l’école d’Asprières et du lycée Savignac de Villefranche de Rouergue, Andras Imreh était à Asprières pour deux rencontres le samedi 19 mars.




JPEG - 154.2 ko
Samedi, à la salle d’animation d’Asprières



La première à la salle d’animation d’Asprières samedi après-midi où enfants et parents d’élèves se sont retrouvés autour d’Andras : lectures par les enfants, discussions, intermèdes musicaux se sont succédés, témoignant du travail effectué au cours de la semaine entre élèves et écrivain, avant que tout le monde se retrouve pour un goûter préparé par la municipalité.




JPEG - 119.8 ko
Jean-Paul Oddos et Andras Imreh, au coin du cantou


Le seconde s’est déroulée le soir, au coin du cantou, à Querbes.
Ce fut l’occasion de pénétrer au coeur des poèmes : après une première lecture à haute voix d’Henri Robert, les participants furent conviés à commenter le texte, à le disséquer même, relevant la beauté étrange de certaines phrases « Dors. Tes vêtements vides rêvent eux aussi » ou « Reste avec moi hier », s’interrogeant sur la capacité du poète à partir des situations les plus quotidiennes, les plus triviales mêmes, pour déceler l’inédit, l’inquiétant parfois ou le beau.



JPEG - 66.1 ko
Le comédien Henri Robert, plongé dans la poésie d’Andras



Puis une seconde lecture permit à chacun de mieux cerner l’intention de l’écrivain en « savourant » les phrases, alors que de l’accordéon de Florian Demonsant surgissaient les premières notes d’un intermède musical.
Passionnant travail collectif qui se renouvela autour de cinq textes d’Andras, que chacun s’était approprié peu à peu et saisissait alors sur les lèvres du lecteur. Pour finir, Henri Robert offrit au public une lecture virtuose du poète Dada Ghérasim Luca et Florian Demonsant une composition personnelle inspirée d’un marché ukrainien.






JPEG - 186.9 ko
Rencontre au musée Champollion

Après une escale au Musée Champollion dimanche 20 mars et à la librairie Ombres Blanches à Toulouse mercredi 23 mars, Andras retrouvera ce samedi 26 mars le poète lotois Gilles Lades à la médiathèque de Capdenac à 10h30. A travers les lectures de leurs textes par le comédien Henri Robert, les deux auteurs apporteront un regard sur la poésie de l’autre ; celle d’Andras, poésie mélodique du quotidien, à la fois nostalgique et pleine d’humour, et celle de Gilles, sobre, concise et bien souvent évocatrice du Quercy.
Samedi soir, Andras sera à Saint-Céré, pour une nouvelle rencontre organisée avec Le Lieu Commun.




Bientôt le Printemps !

JPEG - 117.1 ko

Bientôt la fin de l’hiver, bientôt le Printemps des poètes… événement exceptionnel cette année, puisque, à l’initiative des Nuits & Jours de Querbes, le poète hongrois Andras Imreh sera l’hôte de notre région pendant tout un mois, du 8 mars au 7 avril !

Mois fertile en rencontres, en lectures à haute voix, en débats, en soirées amicales, car c’est une dizaine de partenaires qui se sont réunis pour porter cette manifestation et proposer au public un chemin de la poésie du nord au sud de notre région : le Lieu commun à Saint-Céré, les Sources bavardes à Lentillac St Blaise, Lire à Figeac et la Médiathèque à Capdenac, le Musée Champollion à Figeac, l’association franco-hongroise Midi-Pyrénées à Toulouse, les municipalités de Fourmagnac, d’Asprières, sans compter les écoles de Galgan et Asprières, collège Voltaire à Capdenac, lycée Savignac à Villefranche de Rouergue – ou, hors de notre région, l’Institut hongrois et les Palabres centre-européennes à Paris… partenaires aussi, les librairies Livre en fête à Figeac, Ombres blanches à Toulouse, Les Terrasses de Gutenberg à Paris.
On ne peut que se réjouir de voir tant d’énergies mobilisées pour célébrer la poésie – pour découvrir, re-découvrir qu’elle peut rassembler des publics nombreux, réunir les générations, interroger notre temps, nous rendre un moment plus proches.

Pour se convaincre de la puissance de quelques mots posés sur la feuille blanche, on pourra par exemple venir le 19 mars, à Asprières, écouter les enfants et les jeunes restituer le travail qu’ils ont accompli avec le poète, ou le soir du même jour à Querbes, devant le cantou, écouter Henri Robert lire des extraits (traduits en français), accompagnés par Florian Demonsant à l’accordéon. Ou participer à la rencontre le dimanche matin au Musée Champollion, ou encore écouter Andras Imreh dialoguer avec le poète figeacois Gilles Lades, le samedi 26 mars à 10h30 à la Médiathèque de Capdenac…

Le programme complet des rencontres en cliquant ICI

L’ouvrage Trois poètes hongrois, où figurent les poèmes traduits d’Andras Imreh, est disponible à la librairie Le Livre en fête.




Année nouvelle en duo et en beauté

JPEG - 112.7 ko

La saison a repris pour Les Nuits et les Jours de Querbes. Le cantou où se tiennent les concerts hivernaux du festival accueillait samedi 30 janvier un public toujours nombreux à se serrer sur les bancs, au coin de la cheminée.
Schwab Soro, le duo invité du soir, réunissait Julien Soro au saxophone, et Raphael Schwab à la contrebasse, jeunes lauréats du tremplin Jazz Migration qui récompense chaque année de jeunes talents de la scène jazz contemporaine. Sur la jaquette de leur album (primé par Jazz Magazine), les deux musiciens apparaissent partageant le même manteau, un symbole de la complicité qui les unit dans leurs compositions et que leur prestation en concert ne fait pas mentir.

Les deux acolytes ont alterné compositions signées par Raphaël Schwab et reprises et explorations de l’oeuvre de l’immense saxophoniste de jazz américain Charlie Parker. Le public a pu admirer la virtuosité et l’intelligence des deux jeunes musiciens qui proposaient une musique exigeante en ne perdant jamais personne en chemin. Julien Soro envoûtait au sax, d’un timbre clair et sincère, qui souvent se faisait charmeur, tout en savantes volutes. Raphaël Schwab démontrait lui sur ses propres compositions l’immense qualité technique de son jeu, extrêmement exigeant et réalisé avec finesse et simplicité.
Plus conquis encore après la pause, le public s’est assuré un bis joyeux que Julien Soro a même commencé depuis les coulisses, revenant saxophone au coin des lèvres lancer les premières notes à travers le public, signe de l’ambiance camarade et confiante qui s’était vite tissée entre tous.
C’est donc un concert d’une rare qualité que l’on a pu écouter ce soir là, rappelant l’exigence récurrente des Nuits & des Jours de Querbes pour assurer un niveau élevé de programmation, digne des salles en vue de musique contemporaine.

La saison du festival continuera dès le mois de mars avec le Printemps des Poètes et toute une série d’événements programmés dans le cadre de la résidence de l’écrivain hongrois Andras Imreh. A suivre, donc…




De Paname à Querbes, une soirée jazz au coin du cantou !

PNG - 1.5 Mo

Samedi 30 janvier, à 21h , la cheminée de Querbes se rallume pour un nouveau concert, bien au chaud, à l’abri des frimas… ce sera pour accueillir en toute simplicité deux « pointures » du jazz parisiens, Raphaël Schwab (à la contrebasse) et Julien Soro (au saxophone ténor), tous deux lauréats du tremplin Jazz Migration de 2015.
Les deux musiciens se connaissent depuis les bancs du Conservatoire, ils ont aussi fait leurs classes au sein de l’orchestre de jazz Ping Machine. C’est en 2011 qu’ils décident de créer cette formule en duo, afin de mettre en valeur cette complicité, ce goût commun pour l’improvisation, la poésie, l’humour…
Quand deux grands musiciens se livrent ainsi, c’est avec leur public qu’ils développent un lien particulier, plein d’attention réciproque.
Il peut neiger ou venter sur le causse, il fera bon à Querbes, au coin du cantou, …
Réservation conseillée au : 06.59.30.94.82
Entrée 12/ 10€




Une matinée au pays du polar !

JPEG - 122.9 ko

La médiathèque intercommunale de Capdenac-gare propose le samedi 16 janvier à 11h un nouveau « café littéraire » consacré aux « romans noirs » et aux romans policiers. Organisé en collaboration avec Les Nuits & les Jours de Querbes, ce café sera l’occasion pour Jean-Paul Oddos de présenter une vingtaine d’auteurs de tous pays qui l’ont marqué dans ses lectures.
« Coups de coeur », choix personnels assumés pour des auteurs aussi bien espagnols qu’italiens, scandinaves qu’anglais ou américains, français ou allemands, qui permettront à certains de découvrir peut-être cet univers ou à d’autres, déjà amateurs fervents de cette littérature d’aborder de nouveaux rivages.
Car le polar, souvent mal connu, parfois assimilé à la « littérature de gare » est un genre majeur, comme l’ont bien compris de nombreux auteurs contemporains qui, utilisant une intrigue policière, savent mener l’enquête sur l’envers de notre société, ses dérives, ses trafics, ses coups bas, ses noirceurs. De tout cela il sera question autour d’une tasse de thé ou de café, avec les bibliothécaires et les lecteurs curieux, en toute sérénité !
Belle occasion de connaitre, après la littérature africaine et la littérature scandinave présentées en 2015, une partie des ressources de la médiathèque et de repartir les bras chargés de livres…



Suites en Duo majeur

JPEG - 107.5 ko

Samedi soir, devant un cantou comble et attentif, le duo formé par Isabelle Cirla et Joël Trolonge a livré ses « Suites insolites » : s’il se trouve des musiciens qui professent un immense respect pour leur public et pour la musique, c’est bien ceux-là, même s’ils aiment ne pas se prendre au sérieux, voire à se moquer un peu d’eux mêmes… Privilège des musiciens accomplis, passant, le temps d’un souffle, d’une partition baroque à une impro pleine de sève et de rythme.
Parcours délicat, où la clarinette se met à scander, quand la contrebasse se fait minimaliste et mélodique. Les deux musiciens jouent dans un état de grâce, et semblent s’amuser. Le public en redemande et rit beaucoup quand s’invite , sous forme d’une figurine musicale, la Cantor Jean-Sébastien Bach, à qui vont aussi les chaleureux applaudissements.
Remerciant le public, le duo se dira heureux de voir qu’au moment où tant de grandes salles se vident, les petites salles se remplissent. Heureux augure, souhaitons-le, pour le reste de la Saison !

Prochaine date, le 30 janvier 2016, avec le duo de jazz parisien Raphaël Schwab- Julien Soro.

JPEG - 145.4 ko
JPEG - 69.6 ko




Comme un miroir obscur

JPEG - 12.1 ko

Comme un miroir obscur où rien ne se reflète… où les images, les mots, les idées s’enfuient, avalés par l’ombre… depuis ce « vendredi sanglant », nous nous sentons étrangement vides. Et privés de parole. Les visages publiés par Libération, ceux des victimes du Bataclan, des terrasses du 11ème, des abords du Stade de France, me paraissent tellement beaux, qu’on les dirait éternellement mariés à la vie. Ce sont, ce pourrait être ces jeunes que je croise, que vous croisez chaque matin sur un trottoir parisien, ce pourrait être ces jeunes qui viennent un été apporter leurs rires et leur bonne volonté au festival de Querbes, comme à d’autres festivals… même si nous devons continuer, au nom de leur joie de vivre, ce ne sera jamais comme si rien n’était arrivé… notre charge d’amertume s’est alourdie encore et les discours guerriers ne nous rassurent pas. Ce sont ces sourires, ces visages rayonnants qu’il faut porter en avant, plutôt que des étendards et des armes.
Jean-Paul Oddos, président Nuits & Jours de Querbes, 19 novembre 2015


Une fois passée la sidération devant l’incompréhensible, l’indéchiffrable, devant l’absurde violence. Les images, le tourbillon des images, des paroles et des souvenirs m’ont amenés à me recroqueviller pour essayer de donner un sens si ce n’est du sens à la barbarie. Mais sans trop y arriver. Trop abattu, tue.
On tue des militaires noirs ou d’ailleurs, normal ils sont traîtres à leurs origines.
On tue des enfants juifs, normal ce sont des enfants juifs.
On tue des dessinateurs, normal ils ont blasphémé.
On tue des spectateurs de concert, normal c’est de la musique décadente.
On tue, on tue, on tue… normal que faire d’autre.
Mais comment donc, un daltonien peut accepter que des couleurs existent alors que tout est gris pour lui. C’est intolérable… pour lui.
Comme disait Gary dans l’éducation européenne : ils sont tous des êtres humains,…. C’est ainsi l’humanité. Disant cela sans résignation… non pas de résignation surtout pas.

Claude Guest, vice-président Nuits & Jours de Querbes, 18 novembre 2015



Assemblée générale et concert au coin du cantou le 5 décembre 2015

L’association Les Nuits & les Jours de Querbes prépare son assemblée générale annuelle, qui se tiendra à Querbes le 5 décembre à 17h.
Ce sera la première AG après le transfert du festival du hameau de Querbes vers le centre bourg d’Asprières et donc l’occasion de tirer le bilan de ce nouveau départ.
Bilan, projet pour le futur, choix d’une thématique, recherche de partenariats, implication des membres de l’association, communication… tous ces sujets seront au centre des discussions.
Rappelons que cette AG est ouverte à tous, adhérents ou observateurs.

17h/19h : Présentation et vote des bilans (moral et financier) ; information sur les travaux de la réunion préparatoire du 28 novembre ; approbation du projet 2016 et du budget prévisionnel ; élection du CA et choix du bureau 2015-2016

19h30 : Repas réservé aux personnes présentes à l’AG (participation aux frais : 5€)

21h : Concert au coin du cantou avec le duo Isabelle Cirla/ Joël Trolonge, Suites insolites (entrée 12€/ 10€ TR)

JPEG - 49 ko

Dans ce projet des Suites Insolites le duo Cirla Trolonge propose d’explorer le répertoire de Jean-Sébastien Bach. C’est une façon de poursuivre leur recherche sur le sonore et les modalités de jeux du duo, tout en évoluant dans un cadre extrêmement repéré.
http://www.duocirlatrolonge.com




Un Goncourt querbois !

JPEG - 140.6 ko
Mathias Enard, au coin du cantou en 2012

C’est avec beaucoup de joie et pas mal de fierté que l’association Les Nuits & les Jours de Querbes a appris la nouvelle : Mathias Enard vient de recevoir le Goncourt, le plus important prix littéraire français, pour son dernier roman « Boussole ». Mathias est déjà une vieille connaissance de Querbes, car il avait été invité pour son premier roman, « La Perfection du tir », en juin 2004 (en partenariat avec Derrière le hublot), puis en février 2012, au coin du cantou, pour « Zone », roman qui avait obtenu le prix du Livre Inter. Spécialiste des cultures et des langues arabe et persane, docteur au CNRS et traducteur, Mathias Enard vit et enseigne à Barcelone. Erudition et puissance d’évocation, au service d’une écriture parfois roulant comme un fleuve, parfois concise et maintenue – il est difficile de cerner de quelques mots un jeune écrivain à la palette si riche et si variée, dont l’oeuvre fascine les lecteurs.

Est-il utile de rappeler qu’une autre vieille connaissance querboise, l’écrivain Boualem Sansal (invité à plusieurs reprises depuis son premier roman « Le Serment des barbares, en 2001) a également marqué la rentrée littéraire avec « 2084 », roman déjà vendu à plus de cent mille exemplaires, et qui vient de recevoir le prestigieux Prix de l’Académie française ?

Nous souhaitons le même bonheur aux jeunes écrivains invités chaque année à Querbes, à l’occasion du festival d’été ou des soirées « au coin du cantou » !




Début de Saison particulièrement réussi…

JPEG - 113.2 ko

…ce samedi, au coin du cantou , où les Nuits & les Jours de Querbes accueillaient le duo Hors des sentiers battus.
L’intimité de la salle a permis à ce jeune duo de s’exprimer en acoustique : le public, nombreux pour cette première soirée, s’est ainsi retrouvé au coeur de la musique, dans une relation presque charnelle avec la voix du violoncelle et de la contrebasse. Les deux musiciens virtuoses nous menèrent ainsi avec douceur et conviction, au gré d’un répertoire inédit, depuis des pièces baroques peu jouées jusqu’à des morceaux plus récents du répertoire, comme une transposition de Granados, où les voix des deux instruments se mêlèrent de façon magnifique.
Ce voyage très initiatique fut ponctué d’étapes méditerranéennes, avec des chansons libanaises ou marocaines. Le concert se termina par une belle ovation, deux rappels, suivis d’un échange entre public et musiciens. Marion Picot et Jean-Baptiste Morel, un duo à suivre sur le chemin du succès et même …hors des sentiers battus !

Prochain concert le 5 décembre à Querbes, à 21h, à la suite de l’Assemblée générale à 17h (suivie d’un repas partagé à 19h30). Au programme, le duo Cirla-Trolonge.




Premier frimas, premiers feux dans les cheminées…

JPEG - 86.3 ko

…premier concert au coin du cantou à Querbes ! Et, pour commencer cette saison en beauté, les Nuits & Jours de Querbes ont invité un duo au nom prédestiné : Hors des sentiers battus.
Démarche originale en effet, chemins de traverse empruntés par ce jeune duo toulousain : avec leurs violoncelle et contrebasse, on pouvait les croire partis sur les routes balisées de la musique classique, et on les retrouve, flânant, au moins en apparence, sur celles du jazz, des musiques du monde, des musiques improvisées.
Se jouant ainsi des repères, Marion Picot et son complice Jean-Baptiste Morel nous invitent à les suivre dans leur musique buissonnière, à partager avec eux la saveur de l’imprévu.
Quoi demander de plus en ouverture de Saison ? Il fera bon, samedi 31 octobre, au coin du feu, pour un concert intime, mais à partager nombreux !

Concert à 21h, à Querbes.
Entrée : 12€/10€
buvette sur place
Réservations : 06 59 30 94 82

Pour écouter : https://soundcloud.com/hors-des-sentiers-battus




Festival de Querbes, version automne, hiver… et Printemps !

Les Nuits et les Jours de Querbes préparent la prochaine saison « Au coin du cantou » : des concerts comme autant de découvertes avec par exemple le duo à cordes Hors des Sentiers Battus (un nom qui résonne parfaitement à Querbes !) le 31 octobre, en ouverture ; le duo Cirla Trolonge le 5 décembre ; le déjà fameux duo parisien Schwab Soro le 30 janvier 2016, ou le quatuor de saxophones Allegro Barbaro le 23 avril 2016.

JPEG - 94.5 ko
Andras Imreh

Mais le temps fort de cette saison sera peut-être, du 15 mars au 15 avril environ, la résidence du poète hongrois francophone Andras Imreh, dans le cadre du Printemps des poètes. Venu à Querbes en 2014, cet écrivain avait su établir avec le public une relation chaleureuse, malgré sa réserve naturelle. Son œuvre, traduite et publiée en France depuis peu, séduit par sa simplicité, son humour et sa musicalité.

En plus de la journée prévue le 19 mars, à la salle des fêtes d’Asprières et à Querbes au coin du cantou, le poète pourra rencontrer des lecteurs adultes ou des lecteurs plus jeunes dans des ateliers à l’école, des « cafés littéraires » ou des moments plus informels dans une salle des fêtes, une bibliothèque ou une soirée chez l’habitant… la liste de ces rencontres n’est pas close, qu’on se le dise ! Si vous souhaitez participer, organiser une rencontre, inviter le poète, n’hésitez pas à nous contacter (festival.querbes@free.fr ou 06 77 75 34 84).

En marge de cette saison prometteuse, l’association tire le bilan de sa 18e édition, tenue pour la première fois à Asprières. Les textes circulent sur Internet, mettant en avant la qualité de la programmation et la forte progression de la fréquentation, tout en pointant ici et là quelques difficultés d’organisation. Que faire d’un succès, comment le prolonger, le rendre pérenne, s’interrogent les participants au débat. Après une réunion de travail qui se tiendra à Paris le 28 novembre, l’assemblée générale ordinaire est convoquée le 5 décembre, à 17 heures, à Querbes, au siège de l’association. Cette réunion est ouverte à tous, adhérents passés ou futurs ! Elle sera suivie d’un repas et d’un concert.



Les Nuits & les Jours à Asprières : un succès à la hauteur des ambitions !

En transférant le festival du hameau de Querbes au centre bourg d’Asprières, le petit festival avait annoncé la couleur : proposer une programmation digne des plus grandes manifestations.

JPEG - 149.2 ko
Bal’O Gadjo à Decazeville

Avec environ trois mille entrées cumulées, des salles combles malgré une météo contraire, des concerts de qualité exceptionnelle (on ne citera que le trio génial Emler Tchamitchian Echampart), des rencontres de haute tenue, suivies par un public passionné, le pari un peu fou des programmateurs a été tenu et même au delà des espérances. Il suffisait par exemple de voir le visage épanoui de tous les élus présents le samedi ou le dimanche après-midi pour comprendre qu’un grand pas avait été franchi par la petite équipe des organisateurs et des bénévoles.
Avec la musique, les lectures, les ateliers, la joie de vivre était partout présente, incarnée particulièrement par une équipe de bénévoles très internationale.

JPEG - 218.7 ko
La rencontre du vendredi avec les auteurs invités


Patiemment préparée, cette édition constitue un nouveau départ pour le festival : elle démontre qu’il y a un public pour le jazz et la musique d’aujourd’hui, un public pour le livre, pour les débats de société, un public désireux de ne pas être seulement « consommateur » d’événements culturels préparés par d’autres, mais participant actif, façonnant « son » festival.


JPEG - 154.3 ko
L’extraordinaire trio Emler, Tchamitchian, Echampard



Toutes les petites difficultés nées de la préparation de cet événement de grande ampleur étaient oubliées : les mots prononcés tant par les élus que par les écrivains présents, les musiciens, le public, les habitants d’Asprières… montraient que le festival a trouvé sa place, et qu’il était même difficile d’imaginer comment ce festival avait pu se dérouler ailleurs que sur les places, dans les rues et les salles du village.


JPEG - 159 ko
Un final grandiose avec l’Orchestre National de Querbes !



Dimanche après-midi, les centaines de spectateurs ont eu du mal à quitter la salle des fêtes, alors que s’éteignaient les dernières notes du concert offert par les trios catalans Vrak et Mut et les jeunes musiciens de Cap’musique.
En se séparant avec émotion, public, bénévoles, organisateurs, élus se dirent « à l’année prochaine ! ». C’est la plus mauvaise chose qu’on puisse souhaiter à ce festival hors du commun.




JPEG - 184.4 ko
Le concert de vendredi midi avec Oust !
JPEG - 104.4 ko
Le trio de JC Cholet derrière l’église, vendredi soir
JPEG - 185.2 ko
Le Trio d’en Bas, dans la grange de la Remise à minuit
JPEG - 167.2 ko
L’inauguration avec JP. Oddos, A. Casterot, C. Mouly... et la banda d’Auvergne !
JPEG - 141.6 ko
Nabil Khemir Quartet, samedi à 19h
JPEG - 146.4 ko
Vrak’Trio, samedi midi, devant une salle comble




Querbes s’invite à Paris

JPEG - 179.6 ko

Le mardi 16 juin, entre 18h30 et 21h30, le festival Les Nuits & les Jours de Querbes sera l’hôte de la librairie Le Monte en l’air, dans le 20ème arrondissement de Paris, afin de présenter à la presse et au public sa 18ème édition.

Au programme, lecture à haute voix (Jean-Luc Debattice lira Jardin, cendre de Danilo Kiš), interview et musique (le duo acoustique Lillabox), présentation des auteurs invités cet été, le tout suivi d’un buffet froid. Un bon nombre d’écrivains invités à Querbes ces dernières années ont annoncé leur présence à cette soirée organisée par la jeune équipe du festival, autour d’Antonin Lambert et Martin Guest.

Il faut noter que la presse parisienne s’intéresse particulièrement au « plus petit des grands festivals », puisque Télérama l’a sélectionné cette année parmi les cinq festivals comptant en France dans le domaine de la littérature.
http://www.telerama.fr/festivals-ete/2015/livres-le-meilleur-des-festivals-de-2015,126640.php
Une belle reconnaissance pour les organisateurs et tous ceux – élus, mécènes, festivaliers – qui les soutiennent !



Festival 2015, Asprières, Tunis, planète terre !

JPEG - 64.9 ko

La programmation complète en ligne : www.querbes.fr/Festival 2015



Un cantou peuplé d’oiseaux !

JPEG - 138.2 ko

Singulier concert samedi soir à Querbes, déroutant pour certains, enthousiasmant pour d’autres, pour la cinquième date et la clôture de la Saison au coin du cantou : le trio d’Olivier Py (Franck Vaillant à la batterie, Jean-Philippe Morel à la contrebasse et Olivier Py au saxophone) avait convié ses « oiseaux du Paradis » pour un répertoire résolument contemporain, où les rares lignes mélodiques cédaient souvent la place aux montées rythmiques, aux scansions, aux variations, aux dissonances.
La salle était peut-être trop petite, pour la puissance sonore et gestuelle du trio… et le public peut-être jamais aussi nombreux que ce soir là à Querbes. Après près de deux heures d’un concert performance, le public salua debout les magnifiques musiciens, avant de partager avec eux un verre et ses émotions, sur la terrasse, dans la douceur de la nuit d’avril.

Après quatre concerts (Lillabox, Lunacello, Lorenzo Naccarato duo, Olvier Py trio) et une rencontre littéraire avec Anne Mulpas dans le cadre du Printemps des Poètes, la saison 2014-2015 de Querbes est close…Place maintenant au festival, qui se déroulera du 6 au 9 août prochain, dans le bourg d’Asprières, mais également à Figeac et à Decazeville. Le programme complet de cette 18ème édition, avec la Tunisie en invitée d’honneur, sera dévoilé dans quelques semaines. On peut déjà dire qu’avec le transfert du hameau vers le contre bourg, le festival prendra de l’ampleur et proposera chaque jour un grand concert gratuit. A suivre…




Un printemps pour tous !

JPEG - 159.8 ko

La commune d’Asprières a accueilli ce samedi 21 mars plus d’une centaine d’enfants et de parents dans sa salle des fêtes.
Cette rencontre venait clore le travail engagé par les institutrices des écoles de Galgan et d’Asprières autour des recueils et albums d’Anne Mulpas, une jeune écrivaine venue de Paris à l’occasion du Printemps des poètes.
Le maire, Alan Casterot, visiblement ravi, remercia enfants, enseignants et parents, en particulier les habitants de Galgan de s’être déplacés si nombreux. Les élèves de cette commune, pas du tout intimidés par l’assistance, lurent un grand poème collectif que leur avait inspiré la lecture du roman « Le big big boss » d’Anne Mulpas.

Puis ceux d’Asprières (grande section et CP) présentèrent la fin (heureuse) qu’ils avaient imaginée à l’album, trop triste dirent-ils, intitulé « Koré-no, l’enfant hirondelle ». Pour les remercier, l’auteure, très émue, lut ce bel album consacré aux enfants orphelins et abandonnés de la Corée du Nord, puis celui intitulé « La vie juste à côté », où elle invite petits et grands à oser faire, parfois, un « pas de côté » pour découvrir une vie moins formatée, plus libre. Pendant que l’association des parents d’élèves d’Asprières servait un grand goûter, les parents et les adolescents venus eux aussi nombreux, dévalisèrent la table de vente préparée par la librairie Le livre en fête…

Bel après-midi pour la troisième édition du Printemps des poètes à Asprières, qui montre que la poésie peut se partager , entre petits et grands, lecteurs assidus ou lecteurs occasionnels, en toute simplicité.

La soirée se poursuivit bien tard, au coin du cantou de Querbes, par une lecture du recueil La Nue, donnée par Henri Robert et Florian Nastorg, un échange avec Anne Mulpas, puis un repas partagé. Les mots et la voix d’Anne, fragiles et décidés à la fois, exprimant ses doutes et son engagement en poésie, flotteront longtemps à nos oreilles…

Prochaine soirée au coin du cantou : le samedi 25 avril avec le trio Olivier Py

JPEG - 147.6 ko
JPEG - 155 ko
JPEG - 145.9 ko
JPEG - 95.8 ko
JPEG - 128.1 ko




JPEG - 99.9 ko

Nous vous invitons à lire le compte rendu du festival 2014 par Diane Gastellu sur le site [http://www.citizenjazz.com/Querbes-…] !!!



Festival recherche bénévoles !

JPEG - 207 ko

Cet été, entre le 3 et le 9 août, pour la semaine ou quelques jours, si vous avez au minimum 16 ans, rejoignez la joyeuse équipe des bénévoles du festival de Querbes : accueil, orientation, billetterie, sécurité, service des repas, buvette, montage des scènes, encadrement des ateliers d’enfants… il y en a pour tous les goûts et toutes les compétences !
Hébergement sur place et repas pris en charge par l’organisateur, pass pour tous les concerts, assurance auprès de la MAIF.
Contact, renseignements : Antonin Lambert : 06 76 19 22 11 (lambert.antonin@gmail.com) ou Jean-Paul Oddos 06 77 75 34 84 (jp.oddos@orange.fr).



Jazz autour de minuit

JPEG - 88.7 ko

La Saison au coin du cantou de Querbes s’est poursuivie ce samedi 31 janvier, de fort belle façon, malgré le vent, la pluie et la neige.
Le public, installé devant la cheminée, a fait la fête au duo du batteur Benjamin Naud et du jeune pianiste Lorenzo Naccarato. Avec juste raison, car Lorenzo possède un jeu précis, sensible, plein d’élégance et de retenue, même dans les forte. Et Benjamin le batteur, jouant le plus souvent à mains nues, partage cette minutie et cette élégance. Le concert débuta par un bel hommage au pianiste cubain Ruben Gonsalez qui savait, comme Lorenzo, faire chanter le piano.
Que ce soit dans ces évocations cubaines, dans leurs propres compositions ou leurs versions de grands classiques comme Round around midnight de Theleonius Monk, les deux musiciens complices firent en quelque sorte déborder leur bonheur de jouer et le public, comblé, sut les porter tout au long des deux heures et quart du concert. Ce furent des applaudissements debout qui conclurent cette chaleureuse soirée. Ceux qui avaient eu la chance d’entendre ces musiciens, en août dernier, dans la grange de Querbes et ceux qui les découvraient ce samedi n’avaient qu’un seul mot : ces deux là iront loin ! La soirée se prolongea bien tard devant la cheminée : ici on partage quelques heures de musique mais aussi un moment de fraternité.

Prochains rendez-vous à Querbes : le 21 mars, Printemps des poètes avec Anne Mulpas, puis concert le 26 avril avec le trio d’Olivier Py.



Aux musiciens et tourneurs…

Veuillez noter que la programmation du festival 2015 est maintenant bouclée. Vos propositions sont enregistrées pour la saison et le festival 2016…
Merci de nous contacter par courriel.



Le festival de Querbes en off !

Vous êtes un jeune groupe de musique de la région ? Vous souhaitez une expérience de scène ? Rencontrer un public familiarisé avec le jazz contemporain ? Découvrir l’ambiance chaleureuse du « plus petit des grands festivals de jazz » ? C’est possible à partir de la 18ème édition, en 2015, grâce au transfert du festival vers le bourg d’Asprières.
Le festival accueille les 7,8 et 9 août des groupes en off, en plusieurs espaces du village.

Vous êtes intéressés, vous souhaitez connaître les conditions ? 06 77 75 34 84 (Jean-Paul) ou jp.oddos@orange.fr



L’association prête pour le grand changement !

JPEG - 77.7 ko
Réunion préparatoire à Paris

Pour son Assemblée générale annuelle, tenue en deux temps : le 16 novembre à Paris, puis le 6 décembre à Querbes, l’association a réunit plus de 45 adhérents, ce qui démontre sa vitalité après 17 années d’existence. Il faut dire que les débats étaient vifs parmi les adhérents sur la question du transfert du « plus petit des grands festivals de jazz » vers le bourg d’Asprières. Un vrai saut dans l’inconnu, des espaces nouveaux, davantage d’ouverture vers le public, une offre plus importante de spectacles et de rencontres, une logistique plus lourde, un budget plus important en conséquence.

Après un dernier débat, la décision fut donc prise sans réserve. Le maire d’Asprières, Alan Casterot, présent à la réunion, ainsi que Ginette Marcel, seconde adjointe de la commune, Marc Ardré, adjoint à la Culture de Capdenac-gare, Bertrand Cavalerie, conseiller général, ont accueilli cette décision avec le sourire. Se déclarant prêt à soutenir cette mutation du festival, ils ont souligné que cette présence sur trois jours participerait à la revitalisation du bourg, amenant des amateurs, mais aussi des curieux et des touristes.

JPEG - 138 ko
Assemblée générale à Querbes

L’AG valida le bilan moral de l’édition précédente – une réussite artistique malgré une météo particulièrement difficile -, puis le bilan financier – qui enregistre un bon équilibre financier sur l’année, puis choisit le Conseil d’administration. Celui-ci reconduisit comme président Jean-Paul Oddos, secrétaire Antonin Lambert, trésorier Bernard Cadilhac, vice-présidents Claude Guest, Henri Robert, Gérard Martin et désigna Philippe Charrier comme quatrième vice-président.

L’AG souhaita enfin que la Saison « au coin du cantou » se déroule toujours à Querbes et qu’un bilan de la saison précédente soit annexé au bilan moral du festival. Après une présentation rapide du projet artistique 2015, l’AG mit fin à ses travaux et les participants se retrouvèrent pour partager un repas en compagnie des artiste et technicien venus pour la deuxième soirée au coin du cantou.




Lunacello, charmeuse de serpents

JPEG - 115.4 ko

Même les bûches dans l’âtre avaient cessé de craquer, l’horloge d’habitude bavarde avait retenu ses coups, les enfants avaient la bouche grande ouverte et certains, dans l’assistance, la moustache frémissante. Silhouette frêle, presque fragile, telle est apparue Lunacello au public qui s’était tassé devant le cantou pour la recevoir, ce samedi soir à Querbes. Mais sa voix puissante, toute de vibratos et de nuances, son attaque volontaire de l’archet, la précision de son rythme, tout cela a démenti cette impression première. Lunacello établit sa présence et capte le public comme un charmeur de serpents. Silence absolu pendant les pauses, regards suspendus aux gestes de l’artiste, le charme opérait.
Lunacello avait promis un voyage musical ; il eut lieu, tout en douceur, des mélodies orientales aux contrepoints baroques, des rythmes andalous à la poésie contemporaines. Reposant son violoncelle, avec lequel elle avait dialogué comme avec un être vivant, Lunacello s’éclipsa sur la pointe des pieds. Deux rappels, un grand sourire, c’était fini… Mais la Saison reprend après les fêtes, avec la venue de l’écrivain Léonora Miano, le 31 janvier.



Querbes, au bonheur des musiciens !

JPEG - 123.1 ko

Etait-ce l’ambiance particulièrement chaleureuse au coin du cantou, ce samedi, ou le coucher de soleil entrevu à leur arrivée, était-ce l’aligot, le verre de vin de Marcillac ? Etait-ce la vue du public nombreux, serré devant la cheminée, attentif et presque conquis d’avance devant la fraicheur de ce jeune duo de parisiens à peine débarqué sur le territoire de Querbes ? On ne sait jamais quelle alchimie préside à un concert, dès les premières minutes. Mais Mathieu Dalicourt et son violoncelle, Alexandre Hetzel et sa guitare, firent savoir à leur public quel plaisir ils prenaient à être là, avec nous. Ils nous le firent savoir de vive voix, mais surtout avec leur musique, aux confluences de la musique contemporaine, des musiques classiques orientales, du jazz…. Originale recherche, sonorités souvent inattendues, rythme qui fait monter la température parmi les spectateurs… Ce bonheur qu’ils nous déclarèrent , ils nous le transmirent bien, tant que le concert parut bien court et qu’ils durent bisser presque toute leur première partie. Ce duo Lillabox est promis à un bel avenir. Espérons que le public parisien du Sunside leur réservera le même accueil que le public du coin du cantou !

Le prochain concert de la Saison se déroulera le samedi 6 décembre, à 21h : il mettra en scène la jeune révélation Eugénie Ursch, Lunacello sous son nom de scène. Avant le concert, à 17h, prendra place l’Assemblée générale de l’association, ouverte à tous les adhérents, présents ou futurs !

JPEG - 157.1 ko
JPEG - 71.6 ko
JPEG - 113.7 ko




Querbes, la saison nouvelle !

JPEG - 66.9 ko

Après un festival d’été particulièrement réussi, le festival nomade retrouve la hameau de Querbes et son fameux cantou pour une nouvelle Saison 2014-2015. Musique et littérature sont au programme, pour cinq rendez-vous d’octobre à avril.

Musique d’abord, avec les deux premières dates : le samedi 25 octobre, le jeune duo parisien Lillabox, violoncelle et guitare : des musiques hors frontières, du rythme, de la joie de vivre, une découverte pour ouvrir avec entrain la saison.

Puis, le samedi 6 décembre, la révélation musicale de la Région Midi-Pyrénées : la jeune violoncelliste et chanteuse Eugénie Ursch, dite Lunacello, dont le répertoire va du classique au contemporain avec beaucoup de chemins buissonniers en Orient ou dans les Balkans. Soliste et orchestre à elle seule, elle emporte son public et le conduit vers un territoire de pure poésie.

Littérature ensuite, avec le moment fort de cette saison, l’accueil le samedi 31 janvier de l’écrivaine d’origine camerounaise Léonora Miano, Prix Femina de littérature en 2013. La jeune femme invitée à Querbes en 2006 pour son premier roman L’Intérieur de la nuit a cumulé depuis quelques années prix et récompenses, jusqu’à ce Fémina l’an passé. A travers ses romans d’une extraordinaire puissance, c’est une autre Afrique qui se révèle, celle d’un futur que les femmes contribuent largement à construire.


Poésie encore, le samedi 21 mars, avec le Printemps des poètes, et l’invitation lancée à Anne Mulpas, poète et auteure pour la jeunesse, à l’occasion de la parution d’un nouveau recueil. Ce rendez-vous sera l’occasion d’un travail entre l’auteure et les enfants de plusieurs écoles, restitué aux parents et amis le samedi à 16h à la salle des fêtes d’Asprières.

Et pour conclure en beauté cette Saison, le samedi 25 avril, Querbes recevra le célèbre Trio d’Olivier Py, pour un projet intitulé « Birds of Paradise », inspiré des travaux du compositeur Olivier Messiaen et de ses relevés de chants d’oiseaux. Du jazz contemporain, parfaitement maîtrisé, que salue l’ensemble de la presse spécialisée.
Il fera bon, cet hiver, au coin du cantou de Querbes !

Les concerts sont à 21h, leur entrée est à 10€ (8€ adhérents et tarif réduit).
Les Rencontres littéraires à 19h30 et se terminent par un repas pris en commun ; leur tarif est à 15€ (13€ adhérents et tarif réduit), repas et boisson compris.
Programme et informations à l’Office de tourisme de Capdenac-gare.
Réservations : 06 59 30 94 82

Page mise à jour le : 8 octobre 2015.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Archives