Les nuits et les jours de Querbes
Les nuits et les jours de Querbes
Vous êtes ici : Archives > 2010 > ReNcoNtrEs aU CoiN du cANtoU 2o09/2o10 > index

index

par David Bedel (vendredi 12 mars 2010)

Soirée du 30 Janvier 2010 avec l’écrivain BERNARD CHAMBAZ

JPEG - 42.2 ko
Bernard Chambaz

Ni la neige ni le froid vif n’avaient rebuté les soixante accros de littérature et de jazz qui se sont retrouvés samedi 30 octobre, à Querbes, au « coin du cantou », pour rencontrer Bernard Chambaz, prix Goncourt du premier roman et le duo Agafia. C’est un auteur très ému qui a répondu aux premières questions de l’animateur et de l’assistance, avant de retrouver toute son aisance et ses démonstrations méticuleuses. Il fut longuement question de Kinopanorama, autrement dit « le communisme, mon père et moi », souligna l’auteur avec malice, puis de l’Orgue de barbarie, récit d’un appelé pris dans un ultime accrochage, à quelques heures du cessez-le-feu. Egalement de la relation entre l’histoire et la littérature, deux domaines que Bernard Chambaz a exploré avec le même bonheur. C’est Henri Robert qui prêta sa voix au choix de textes illustrant ces thèmes. Les échanges furent ponctués par les improvisations de Laurent Paris, qui déchaîna ses percussions et de Marc Maffiolo, ponctuant les trouvailles sonores de son compère par des mélodies très blues… La soirée se poursuivit par un goulash « à la pannonienne », puis en « jazz club », au coin de la cheminée… Le matin, Bernard Chambaz avait signé ses livres à la librairie Le Livre en fête, à Figeac, partenaire de la soirée.



Belle soirée à Querbes, au coin du cantou, samedi 31 octobre !

JPEG - 17 ko
Salim Bachi

Pour le début de leur saison 2009-2010, les Nuits & les Jours de Querbes avaient choisi d’inviter le jeune mais talentueux romancier algérien Salim Bachi auteur de cinq romans publiés chez Gallimard et le saxophoniste Jean-Marc Padovani. Le comédien Ali Guentas ouvrit la soirée par la lecture passionnée d’un extrait de « Tuez-les tous ! », court roman qui raconte la dernière journée d’un des terroristes du 11 Septembre à New-York - personnage ordinaire, nourri de désespoir et de haine, qui pourrait sortir d’un des deux premiers roman de Salim Bachi, « Le Chien d’Ulyssse » ou La Kahéna ».

Le public nombreux (soixante personnes se serraient près de la cheminée) a pu interroger un auteur parfois intimidé, plus à son aise dans les discussions avec de petits groupes, puis partager la soupe (lentilles et merguez !), boire quelques verres avec les artistes – Jean-Marc Padovani avait son fan-club !- et se faire dédicacer un des romans que la librairie Le Livre en fête avait mis à la disposition de la Rencontre. Un public ravi par l’ambiance, bavardant tard dans la soirée, parmi lequel on reconnaissait l’écrivain Margot Marguerite ou Christine Exiga, maire adjointe à la Culture de Figeac.

Page mise à jour le : 15 février 2010.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Archives