Les nuits et les jours de Querbes
Les nuits et les jours de Querbes
Vous êtes ici : Archives > 2008 > Revue de presse de l’édition 2008

Revue de presse de l’édition 2008

par Alex (vendredi 9 janvier 2009)

« Noir, Rouge, Arc-en-ciel. » C’était le thème des Nuits et des Jours de Querbes 2008. Noir du charbon et noir de peau ; rouge des escarbilles et des drapeaux ouvriers ; arc-en-ciel de la condition humaine et d’un monde peut-être à venir.

Les Nuits et les Jours de Querbes. Drôle de nom pour un drôle de festival porté par quelques « idéïous », comme on dit dans le coin : des gens qui osent marier littérature, jazz, danse, arts plastiques et idées qui bougent dans un milieu frappé coup sur coup par l’exode rural, la fermeture des mines et le déménagement du territoire. Au nord, le bassin houiller de Decazeville, partiellement reconverti dans l’industrie mécanique. Juste à côté, Capdenac, ancien nœud ferroviaire peu à peu abandonné par la SNCF. Tout autour, une terre trop accidentée pour l’agriculture intensive. L’endroit rêvé, finalement, pour une manifestation artisanale dans tous les (bons) sens du terme : taille humaine, exigence de qualité, conscience professionnelle. Si nous n’étions pas avant tout un magazine musical, il faudrait vous parler des performances d’acteurs, des lectures-débat, de François Cancelli et Jean-Luc Debattice, de Marc Kravetz et de Christopher Hope…

On commence – musicalement parlant - par l’arc-en-ciel. Samedi 9 août, place de la Lecture – un petit recoin du vieux Figeac avec un reste d’arcade datant de l’ancienne abbaye -, joue le quartet toulousain Aléas, dont l’affiche calligraphiée façon soufi annonce « Jazz oriental ». Plus qu’oriental, c’est méditerranéen qu’il faudrait dire : un répertoire très cohérent qui mêle les influences arabes, turques, klezmer, gitanes et balkaniques, s’offre quelques détours par l’Afrique de l’Est et les Caraïbes, explore abondamment les ressources du mode phrygien pour produire une musique agréable, colorée et ensoleillée.

La suite est à Querbes.

Voir la suite de l’article de Diane Gastellu sur CitizenJazz.com

Page mise à jour le : 26 novembre 2008.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Archives