Les nuits et les jours de Querbes
Les nuits et les jours de Querbes
Vous êtes ici : Archives > 2002 > index

index

par Alex (dimanche 2 décembre 2007)
JPEG - 49.4 ko
Affiche 2002

Un potlatch joyeux

Le Larzac n’est pas loin, peut-être est-ce pour cette raison que l’idée de communauté s’épanouit si bien à Querbes. En quittant le domicile pour un hameau de l’Aveyron, chacun cherche peut-être à fuir les déterminations sociales. Changer de peau : une enseignante à la cuisine, un pharmacien aux grillades, un togolais se baignant dans le Lot, un directeur de revue pour redresser une sculpture, un romancier pour mettre la table…

JPEG - 59 ko
Kossi Efoui à Querbes, 2002

Querbes sur les hauteurs puisque « de l’horizon embrassant tout le cercle », on voit jusqu’au Japon et au Chili – mais tout le monde en scène, sans piédestal ni distance, sans autre enjeu que s’abreuver à l’énergie du groupe. Querbes comme un creuset, un potlach joyeux. Chacun apporte, chacun reçoit. Dès le matin non pas le coq pour lever la troupe mais les éclats de rire des premiers levés.

Qui donnent la main aux derniers couchés, ceux qui auront débusqué la vieille, ou dive, bouteille mal cachée – juste assez en fait pour ne pas enlever à ceux qui la boiront le plaisir d’avoir à la chercher.

Les rencontres autour des livres, où tout le monde parle et non seulement l’auteur – parce qu’un livre, c’est un objet public que chacun s’approprie, à Querbes dans la grange peut-être plus qu’ailleurs. Puis le repas et la musique comme si l’appétit et la danse étaient produits du livre, de l’énergie qui sourd du livre. Quel plus beau cadeau faire à un auteur que de lui montrer ça !

Que son livre ne dépareille pas au milieu de ce cortège joyeux !!

Arno Bertina 2002

Page mise à jour le : 30 novembre 2007.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Archives