Les nuits et les jours de Querbes
Les nuits et les jours de Querbes
Vous êtes ici : Archives > Hommage à Mimi Lorenzini > index

index

par David Bedel (mardi 6 janvier 2015)


Mimi Lorenzini nous a quittés vendredi 12 décembre 2014.
Nous nous rassemblerons pour une cérémonie en son hommage mercredi 17 décembre à 14h30 à l’église de Marcilly-sur-Seine.

Pour Marius Lorenzini,

Mimi, ces quelques mots écrits la semaine dernière quand, avec tous tes amis et tes proches, nous redoutions la terrible nouvelle, n‘ont pas réussi à te ramener parmi nous.
Ces mots ne pourront pas faire courir à nouveau tes doigts sur les cordes de ta guitare… Ils ne pourront pas faire éclater à nouveau ton rire, ni faire chanter ta voix aux si beaux accents du Sud, de ce Sud d’où tu tirais tes mots, ta musique, ta joie de vivre.
Je me souviens de la première fois où je t’entendis jouer, au milieu la foule qui t’écoutait dans la nuit, à Troyes, devant la cathédrale, toi et Ann au piano… Je me souviens de cafés enfumés où tu te produisais pour une poignée de fans, je me souviens de Jeux de brousse, de la Banquise, de Passager clandestin, de Blue Phèdre, du Diable bleu… je me souviens d’un duo magique avec André Minvielle. Je me souviens… mais quelle importance, la liste de tous ces concerts, où tu apparaissais habillé tout de blanc, comme se vêtirait un ange… je voudrais encore me souvenir d’un concert, bien après minuit, dans la vieille étable de Querbes, avec tes complices d’alors, Steve Potts, Jean-Luc Ponthieux, Noël McGhie, concert dont l’enchantement flotte encore parmi nous… tu nous avais confié un peu plus tard, avec cette ironie toujours mordante, que chaque musicien avait un peu tiré à hue et à dia et que tu avais eu toutes les peines du monde à rabouter les parties… mais c’était là ton génie, Mimi, permettre à chacun de donner le meilleur, faire avancer le groupe en restant souvent en arrière. Il y a peu de musiciens qui, comme toi, savaient faire jouer les autres, les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes.
Peu importait si c’était des professionnels de haut vol ou de jeunes élèves : avec ta générosité et ton élégance, non, tu ne te mettais pas à leur niveau, tu les hissais à ta hauteur, et chaque fois, le miracle de la musique se renouvelait… Tu n’as peut-être pas eu l’immense carrière que ton talent méritait, tes choix, après les premiers succès du groupe Triangle, furent difficiles, exigeants. Tu pouvais être terrible, cinglant, avec ceux qui, pour pousser leur carrière, acceptaient la facilité.
Et si chaleureux avec tes amis, si tendre aussi. Marius, ce soir, notre joie de vivre, qui était accordée à ton nom et à ta présence, en prend un sacré coup… Nous, tes proches, tes amis, tes admirateurs, tes fans, tes compagnes et tes copains…nous tous, nous te gardons définitivement avec nous. Alors, bon voyage, Mimi, et qu’une perpétuelle jam session te réunisse aux étoiles du jazz, dont tu fais définitivement partie…


Jean-Paul


Concert à Querbes le 09 août 2009 avec : Mimi Lorenzini (guitare), Jean-Luc Ponthieux (basse), invité Steve Potts. Une video de Wanda Nicot

Page mise à jour le : 15 décembre 2014.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Archives