Les nuits et les jours de Querbes
Les nuits et les jours de Querbes
Vous êtes ici : Archives > 2012 > Résumé édition 2012

Résumé édition 2012

par David Bedel (jeudi 25 octobre 2012)

Après l’avis de grand soir, des lendemains qui chantent ?

JPEG - 190.4 ko
JPEG - 67.5 ko




Mémorable anniversaire pour le festival encore adolescent, puisqu’il fêtait ses 15 ans cet été ! Le ton était donné dès l’ouverture, à Decazeville, avec 400 personnes massées pour le premier concert donné par Vrak’trio et les amateurs de la Lyre decazevilloise. Une ambiance qui ne s’est pas démentie sur 4 jours, puisque le festival enregistre une progression du public de 10% par rapport à l’an dernier.




JPEG - 210.5 ko
JPEG - 173.5 ko

Public nombreux, public attentif, public ravi même s’il fut parfois un peu déconcerté par telle ou telle audace de la programmation. Mais un avis de grand soir méritait bien les accents pimentés de Cordcore, d’Alfie Ryner ou de Franck Dadure… A tendre l’oreille pour guetter les réactions du public après les lectures, les rencontres ou les concerts, c’est un refrain qui revenait souvent : « ça, c’est Querbes ! » - comme si la marque de fabrique était bien là, dans la grange bondée, à l’écoute passionnée, dans l’étable comble, aspirant la parole des lecteurs, au long des grandes tables alignées sur l’herbe, sous les guirlandes lumineuses, dans la mousse des demis pression, dans la course soudaine d’une meute d’enfants, dans les verres qui trinquent…


JPEG - 69.1 ko
JPEG - 147.2 ko

Même s’il y a eu quelques bémols, comme le concert du prometteur trio le Free du Hasard à l’ASPIBD, ou la soirée à Capdenac, moins suivie que l’an dernier – mais un autre festival programmait un concert le même soir - les 1800 festivaliers de cette édition ont eu l’impression que « Querbes était bien dans Querbes ».
Chacun, comme d’habitude, a eu son coup de coeur : le magnifique trio réuni autour de Louis Petrucciani (le frère ainé d Michel), l’époustouflant Cordcore et l’impro sublime de Julie autour du Temps des cerises, le violoncelle en totale liberté de Didier Petit, la lecture de Jehan Rictus, Louise Michel et Rosa Luxemburg donnée par un trio de comédiens en verve, la voix vibrante de Sarah, chantant en plein air a capella, la présence amicale et attentive des écrivains, ou l’incroyable flûtiste Etienne Leconte, dirigeant avec la souplesse d’un chat l’Orchestre national de Querbes….

JPEG - 197.7 ko

Et puis, tout le village réuni le samedi pour le vin d’honneur de la mairie d’Asprières, le soleil généreux, la formidable équipe de bénévoles dont le plus âgé a 22 ans, les retrouvailles des « anciens » et le sourire des nouveaux, quelques jours et nuits bien rares – que les perspectives budgétaires assez sombres (comme la suppression des aides du Ministère de la Culture) ne parviennent pas à ternir.

Fort du soutien des élus, et des encouragements des « fans », les organisateurs de Querbes y croient… la belle aventure ne peut s’arrêter là.

JPEG - 85 ko
JPEG - 182.6 ko
JPEG - 115.8 ko
JPEG - 143.7 ko
JPEG - 89.9 ko
Page mise à jour le : 25 octobre 2012.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Archives